Le licenciement extraordinaire est aussi appelé licenciement pour « motifs sérieux» (« wichtiger Grund »). Il n’y a pas de liste, en général il s’agit du comportement, ce qu’on désigne en droit français sous le terme de faute grave.

Cette faute grave doit rendre la poursuite du contrat de travail absolument impossible.
Exemple: le fait d’avoir méconnu gravement son obligation de loyauté en commettant un vol.

En outre le recours au licenciement doit être la dernière solution envisageable: l’employeur peut avoir à justifier que l’importance du problème ne peut être résolue que par une mutation ou un licenciement avec préavis.

Quelle forme doit respecter la notification du licenciement au salarié?

Le § 626, alinéa 2 du code civil allemand (« Bürgerliches Gesetzbuch » ou BGB) prévoit que le licenciement ne peut être engagé que dans un délai maximum de deux semaines suivant la survenance de la faute.

S’agissant des conditions de forme, ce qui vaut pour le licenciement ordinaireordentliche Kündigung ») vaut également pour le licenciement extraordinaire. Mais le contenu de la notification doit en outre faire clairement apparaître qu’il s’agit d’un licenciement exceptionnel. Cela nécessite donc soit la mention expresse du motif grave, soit l’indication de la date de rupture du contrat de travail. A défaut, le licenciement est présumé ordinaire, donc sans préavis.

S’agissant de la consultation du comité d’entreprise, des délais pour agir en justice, des conséquences du licenciement injustifié ainsi que des indemnités, les mêmes règles sont applicables que pour un licenciement ordinaire.