La constitution fédérale est muette en ce qui concerne le caractère licite du droit de grèveStreikrecht »). La Cour fédérale allemande (« Bundesverfassungsgericht » ou BVerfG) a jugé que l’aspect collectif de la liberté de coalition était constitutionnellement protégé par l’article 9, alinéa 3 de la Loi fondamentale allemandeGrundgesetz »).

Mais dire que ce sont des droits constitutionnels ne veut pas dire qu’ils sont absolus. L’article 9, alinéa 3 peut être limité par le législateur mais uniquement au nom de droits fondamentaux concurrents et de même valeur.

A la différence de la France, il n’existe aucune loi sur les conflits. La réglementation sur le droit de grève s’est construite grâce à la jurisprudence. Depuis les années 1980, la matière a peu évoluée.
Par contre, dans les constitutions des Länder, seules sources normatives en la matière, on trouve un droit de grève.