La procédure d’enregistrement est prévue de façon détaillée dans la loi du 24 mars 1897 sur le livre foncierdie Grundbuchordnung »).

La procédure débute par une demande d´inscription (« Eintragungsantrag »). Le « Rechtspfleger », un greffier ayant plus de pouvoir que son homologue français, effectue alors un contrôle formel de l’acte notarié qui lui est soumis, il vérifiera ici qu’il y a bien consentement du propriétaire. Le consentement est exprimé au travers d’un acte authentique solennel, le contrat de vente effectué devant notaire.

Suite à ce contrôle, il sera décidé soit d’effectuer l’inscription soit de rejeter la demande effectuée. En principe pour minimiser les frais, le « Rechtspfleger » informera seulement le notaire de l’enregistrement, il reviendra au notaire d’informer les parties.