Lorsque la mère est mariée, le père exerce conjointement l’autorité parentale sur leurs enfants mineurs, c’est à dire sur un pied d’égalité. Il ne s’agit donc pas d’un système de coparentalité comme c’est le cas en France puisqu’il n’y a autorité parentale conjointe automatique qu’en présence de mariage.

Dans l’hypothèse de désaccords renouvelés entre le père et la mère, l’un des deux parents peut toujours saisir le tribunal de famille qui décidera d’accorder l’autorité parentale exclusivement à l’un d’eux.