En cas d’assurance obligatoire, un droit d’action directe contre l’assureur est accordé pour la victime dans certains cas. Un tel droit d’action directe existait auparavant uniquement s’agissant de l’assurance de responsabilité civile automobile.

Il est donc désormais plus facile pour la victime, même dans des situations délicates, de faire valoir ses droits à indemnisation. Ainsi celle-ci va pouvoir directement accaparer l’assureur pour toutes les assurances obligatoires, y compris lorsqu’une procédure collective a été ouverte à l’encontre de la personne responsable, qu’un administrateur provisoire d’insolvabilité a été désigné, que l’ouverture d’une procédure collective a été refusée pour manque d’actif, ou encore quand le lieu de résidence du responsable est inconnu.